La dernière étape de mon tour du monde devait être une traversée des Etats Unis de la frontière mexicaine à la frontière canadienne par les Rocheuse et le Continentale Divide Trail. C’était aussi l’étape la plus importante pour moi, celle que j’attendais le plus. J’étais en parfaite condition physique puisque j’avais terminé la Te Araroa un mois et demi avant et j’enchainais les journées de 50km sans problème. Après 1100km et 29 jours j’ai pourtant dû me rendre à l’évidence : mon voyage qui avait commencé depuis un an m’avait épuisé mentalement et je n’avais plus l’envie de continuer. J’avais envie de retrouver les miens et me reposer dans un environnement familier.

Comme tout « échec » j’en ai tiré une leçon essentielle : prioriser ses envies. J’ai adoré tout mon tour du monde et je ne regrette rien mais j’aurais du commencer par le CDT, car c’est ce que je voulais faire par dessus tout. À bon entendeur…

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *